Culte avec Cène déambulation architexturale, épisode 2 : le couvent de la Tourette, entre ciel et terre

Culte avec Cène déambulation architexturale, épisode 2 : le couvent de la Tourette, entre ciel et terre

Culte avec Cène déambulation architexturale, épisode 2 :
Le couvent de la Tourette, entre ciel et terre

Téléchargez le culte au format PDF avec les images : culte-presentation-tourette.

En rouge : lu par Guillaume
En bleu : lu par Maarten
En vert : diapo suivante
En orange : les chants
En violet : indications diverses

Déroulé :
Musique    >> vues extérieures
Accueil     >> Porterie
Apocalypse 3:14-22
‘Réjouissons nous au seigneur’ ARC 95 : 1 + 3
Louange     >> Terrasse -> Libérer la toiture <> soli deo Gloria
‘Bénissez le Seigneur’ Taizé 16
>> escaliers et imperfection
Repentance    >> cellule
Matthieu 6 : 5-8    >> couloirs
‘Voici Dieu qui vient à mon secours’ Taizé 142
Pardon    >> piliers au sol -> libérer le sol <> La Grâce seule
Romains? + Job 38…
‘Victoire au Seigneur de la vie’ ARC 500
Anamnèse    >> atrium croisement des couloirs <> Jésus-Christ seul
Romains 6 + 1 Corinthiens 11
‘Jésus sois le centre’ JEM 772
Cène        >> réfectoire -> libérer les murs <> en Christ plus de murs de séparation
‘Saint Saint Saint est le seigneur’ ARC 863
‘Christ est venu’ ARC 871
‘Chante Alléluia au Seigneur’ ARC 283
‘Chaîne d’amour’ JEM 734
Annonces    >> chapitre -> libérer les façades <> sacerdoce universel
Intercession libre Musique en fond
Offrandes Musique
Confession de foi >> oratoire -> lumière en bandeaux <> la foi seule
‘Viens esprit de sainteté, viens esprit de lumière’ ARC 503 : 3+5+6
Envoi        >> église         <> dialogue ?
Bénédiction
‘Grand Dieu nous te bénissons’ ARC 243 : 3 + 4

Avant le culte : quelques images du couvent défilent.
Apprentissage des deux chants de Taizé

Musique
Freddy à l’orgue
Refaire défiler les images.

(diapo suivante – le couvent entre ciel et terre)

1- Accueil

La grâce et la paix vous sont donnés de la part de Dieu notre Père, par son fils Jésus-Christ, dans l’unité de l’Esprit. Amen

Pour ce culte ‘architextural’, nous vous proposons une déambulation dans le couvent de la Tourette, conçu par l’architecte Le Corbusier.
C’est à une vingtaine de kilomètres de Lyon, à Eveux, en pleine campagne, que le couvent a été construit pour l’ordre des dominicains, entre 1953 et 1960.

Les bâtiments sont entièrement en béton brut, ce qui donne une apparence de bunker à l’ensemble. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, un long travail sur la lumière et les détails a été mené.
Conçu initialement pour une centaine de frères, la communauté actuelle n’en compte qu’une douzaine, mais le lieu est, dans une certaine mesure, ouvert. Il est possible d’y séjourner pour quelques jours, des expositions d’art y sont organisées, des visites architecturales organisées…

Soyez donc les bienvenus.
C’est Dieu lui même qui vous accueille comme le redit le livre de l’Apocalypse :

(diapo suivante / apocalypse de jean)

Apocalypse de Jean, chapitre 3, versets 14 à 22 :
Au messager de l’Eglise de Laodicée, écris : Voici ce que dit l’amen, le témoin fidèle et vrai, le commencement même de la création de Dieu : Je connais tes œuvres ; je sais bien que tu n’es ni froid ni bouillant. Si seulement tu étais froid ou bouillant !  Passionne-toi donc, change radicalement ! Je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un m’entend et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je dînerai avec lui et lui avec moi. Le vainqueur, je lui donnerai de s’asseoir avec moi sur mon trône, comme moi-même j’ai été vainqueur et je me suis assis avec mon Père sur son trône. Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises !

(diapo suivante – chant)

Je vous invite à vous lever pour chanter :

‘Réjouissons nous au seigneur’ ARC 95 : 1 + 3
Freddy à l’orgue
Guillaume + Maarten montent dans la chaire durant le chant.

(diapo suivante – toiture)

2 – Toiture / Louange :
Guillaume et Maarten dans la chaire / L’assemblée reste debout.

En pénétrant dans le couvent, nous allons directement sur la toiture du bâtiment. Celle-ci est accessible, mais uniquement aux frères.
C’est là que se manifeste le premier des cinq points de l’architecture moderne développée par Le Corbusier : “libérer le toit”.
Pas de toiture en pente en tuile, ardoise ou zinc. Mais un toit terrasse végétalisé. Ainsi, pas de place de perdue, même le toit permet un usage.

Et dans le cas présent, la toiture fait office de cloître, c’est un espace de déambulation ouvert sur le ciel et sur le spectacle de la vallée. Les frères peuvent s’y promener et méditer ; seuls mais avec le Seigneur. Libérés de tout mur, de toute contrainte.

(diapo suivante – vue toiture)

De même, par Jésus le Christ, il n’y a plus d’obstacle, plus d’intermédiaire, plus de degrés à franchir pour être avec le Père : Jésus est le chemin. Le rideau qui séparait le Saint des Saints a été déchiré et la route est ouverte à tous, directement, dans la communion du Saint Esprit. Nul ne peut se prévaloir de jouer un quelconque rôle dans cette communion, afin que toute Gloire soit rendue à Dieu seul, lui qui est seul digne de toute louange et de toute gloire.

Oui, il est juste et bon, c’est notre joie et notre salut,
De te chanter, Père, de te célébrer, de te bénir et de t’adorer,
Toi l’au-delà de tout et toi pourtant si proche,
Toi l’infinie majesté et l’infinie tendresse,
Toi que nous ne savons dire et ne savons décrire.
En Christ et par le Saint Esprit,
Nous avons appris à t’appeler « PÈRE »
Et c’est pour nous mystère et émerveillement de te nommer ainsi.
En nous donnant le Christ, tu nous as tout donné. (Rom 8 : 32)
Amen
(diapo suivante – chant str 1+2)
Nous bénissons le Seigneur en chantant :
‘Bénissez le Seigneur’ Taizé 16

Guillaume descend de la chaire durant le chant vers le pupitre
Freddy strophe n° 1
Mariana strophe n° 2

(diapo suivante – chant str 3+4)

Marlene strophe n° 3
Freddy strophe n° 4

(diapo suivante – chant str 5+6)

Mariana strophe n° 5
Marlene strophe n° 6

(diapo suivante – chant str 7+8)

Freddy strophe n° 7
Mariana strophe n° 8

(diapo suivante – chant str 9+10)

Marlene strophe n° 9
Freddy strophe n° 10

(diapo suivante – chant str 11+12)

Mariana strophe n° 11
Marlene strophe n° 12
(diapo suivante – escaliers)

3 – Escaliers / transition
Maarten descend vers les bancs

C’est dans l’émerveillement de la louange et dans la grâce qu’il nous est donné de nous percevoir dans la vérité de Dieu. De voir nos limites et nos faux pas.

Les escaliers sont fonctionnels mais font l’objet de petites attentions.
De petites veilleuses éclairent sans éblouir. Certaines fenêtres ne sont pas parfaitement carrées, ce sont des erreurs de la main de l’homme lors du chantier, que l’architecte a voulu conserver. Ces petites imperfections assumées rendent aimable le bâtiment. Elles nous rappellent notre propre imperfection dans la création.

(diapo suivante – cellules)

Je vous invite à vous assoir.

Guillaume rejoint les bancs

4 – Cellules / Repentance
Guillaume et Maarten assis sur les bancs

Les cent cellules sont toutes identiques. Leurs dimensions sont calquées sur les proportions idéales du corps humain. Ainsi, la hauteur de 2m26 correspond à la hauteur d’un homme qui lève le bras, et la largeur de 1m83, correspond à la largeur d’un homme qui écarte les bras.

(diapo suivante – deux images)

Quand on entre, on trouve d’abord un lavabo, puis un placard, puis un lit, puis une table, la fenêtre puis un petit balcon. Les différentes fonctions sont donc organisées de l’ombre à lumière, du corporel au spirituel, de l’hygiène et du soin du corps à l’hygiène et au soin de notre être-avec-Dieu.
Les cellules sont spartiates. Les murs sont blancs, en crépi de béton projeté. Seul l’ensemble de la fenêtre est coloré : rideau rouge, porte verte et menuiserie jaune.
Lieu de l’intimité, mais aussi, grâce à la petite loggia, lieu ouvert sur le paysage et l’au-delà.

Inclinons-nous devant Dieu.

(diapo suivante – évangile selon matthieu)

Evangile selon Matthieu, chapitre 6, verset 5 à 8 :
Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez.

(diapo suivante – extérieur)

L’Eternel règne : Que toute la terre soit dans l’allégresse !

Faisons silence pour nous préparer à vivre le repas du Seigneur. Confions-lui notre vie dans toutes ses défaillances.

Temps de silence – 30 secondes

Souvenons-nous qu’il y a de la joie au ciel et parmi les anges pour un seul repentant qui commence une vie nouvelle. Dieu tourne sa face vers nous et nous donne sa paix.
Amen

(diapo suivante – couloirs)

5 – Couloirs / transition, chants :
Maarten revient au pupitre
Guillaume reste assis

Pour recevoir la parole de pardon, nous allons nous rendre au plus bas, au niveau du sol. Nous suivrons les couloirs qui sont longs, linéaires, répétitifs.
D’un côté la multitude des portes des cellules, de l’autre un très long bandeau lumineux.

(diapo suivante – chant)

C’est dans cet espace entre deux que je vous invite à chanter :
‘Voici Dieu qui vient à mon secours’ Taizé 142

(diapo suivante – pilotis)

Guillaume revient au pupitre

6 – Piliers / Annonce du Pardon :

Au plus bas, au niveau du sol, nous découvrons que le couvent est sur pilotis : en effet, le bâtiment ne repose pas directement sur le sol.
Libérer le sol : c’est le deuxième des cinq points de l’architecture moderne selon Le Corbusier.
Ainsi, une forêt de piliers, de poteaux et de voiles de béton découpées porte le bâtiment et compense l’irrégularité du relief.
Le couvent est alors entre ciel et terre.

Cette libération du sol n’est pas sans rappeler notre libération : écoutons ce que Job entendit.

(diapo suivante – livre de Job)

Livre de Job, chapitre 38, versets 4 à 7
Où est-ce que tu étais quand je fondai la terre ? Dis-le moi puisque tu es si savant. Qui en fixa les mesures, le saurais-tu ? Ou qui tendit sur elle le cordeau ? En quoi s’immergent ses piliers, et qui donc posa la pierre d’angle tandis que les étoiles du matin chantaient en choeur et tous les Fils de Dieu crièrent hourra ?

De même Paul nous rappelle :
c’est la justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous les croyants. Et il n’y a pas de différence ; car tous avaient péché et se sont privés de la Gloire de Dieu, et ils sont justifiés par la grâce donnée dans la Délivrance, celle du Christ Jésus.

Et dans cette Grâce, Dieu nous donne en Jésus les uns aux autres, comme autant de piliers, pour nous soutenir et nous réconforter : oui, Dieu vient à mon secours, avec ceux qui me soutiennent.

(diapo suivante – angle)

En Christ et par le Saint Esprit,
Nous avons appris à t’appeler « PÈRE »
Et c’est pour nous mystère et émerveillement de te nommer ainsi.
En nous donnant le Christ, tu nous as tout donné.
Il a pris notre condition humaine
Et il est venu marcher sur nos routes.
Il vient tout illuminer en nous,
Sans nous juger, et purifiant tout.
En lui tout s’apaise et se vivifie;
En lui, tu nous manifestes ta tendresse,
Et c’est pour nous mystère et émerveillement :
Le pilier de notre vie, le seul véritablement solide, est Dieu qui nous fait Grâce en son fils Jésus-Christ, né, mort et ressuscité, célébré pour les siècles des siècles au ciel, sur la terre et sous la terre. Amen

Nous rendons grâce à Dieu pour ce don ineffable avec le chant :
“Victoire au Seigneur de la vie”.

(diapo suivante – chant)

‘Victoire au Seigneur de la vie’ ARC 500

(diapo suivante – atrium)

7 – Atrium :

L’atrium : C’est un lieu un peu particulier.
Deux couloirs relient les quatre côtés du couvent.
Et à la croisée des cheminements, c’est l’atrium.
Certains y voient un deuxième cloître (après celui de la toiture).

(diapo suivante – images doubles)

Pas un cloître carré, mais un cloître en forme de croix.
Un lieu à la croisée des regards : on y voit l’ensemble du couvent.
Un lieu à la croisée des rencontres : on y croise les frères, les hôtes, les visiteurs.

(diapo suivante – images doubles)

La verticalité de la croix relie le ciel et la Terre.
L’horizontalité de la croix relie les frères et soeurs.
Au centre de la croix, c’est finalement le Christ que nous rencontrons.

(diapo suivante – Epitre aux romains)

Epitre de Paul aux Romains, chapitre 6, verset 3 à 11 :
Nous tous qui avons été immergés dans le Christ-Jésus, nous avons aussi été immergés dans sa mort ; nous avons été mis au tombeau avec lui par l’immersion en sa mort, afin que, comme Christ a été ressuscité des morts par la puissance glorieuse du Père, nous aussi nous allions vers une vie nouvelle. Car si nous avons été unis à lui, par une mort à l’image de la sienne, nous le serons aussi par une résurrection à l’image de la sienne.
Et si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous allons désormais vivre avec lui, sachant que le Christ ressuscité des morts ne connaîtra plus jamais la mort, celle-ci n’ayant plus de pouvoir sur lui. Lui qui est mort, il est mort au péché une fois pour toujours. Et sa vie, il la tient de Dieu. De même vous, considérez-vous comme étant morts au péché, mais vivants par Dieu, dans le Christ-Jésus !

Il est grand le mystère de la foi !
Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire.

(diapo suivante – chant)

Et nous nous levons pour chanter :

‘Jésus sois le centre’ JEM 772

(diapo suivante – réfectoire)

8 – Réfectoire / Cène :
Faire signe de se rasseoir.

Nous sommes maintenant dans le réfectoire, l’une des des plus grandes pièces du couvent.
C’est dans cet espace qu’on perçoit le mieux le troisième des cinq points de l’architecture moderne selon Le Corbusier : “libérer la façade”.
En effet, ce sont les énormes poteaux en béton qui soutiennent le bâtiment et non les murs et les façades. Ces poteaux sont parfaitement visibles et structurent la pièce. Ce dispositif de poteaux-poutres permet d’avoir de larges baies vitrées de part et d’autre de la pièce.
C’est sans doute l’endroit du couvent le plus lumineux. A l’Est, avec la lumière du matin, les baies vitrées donnent sur la cour intérieure du couvent ; à l’Ouest, avec la lumière du soir, les baies vitrées donnent sur le grand paysage. De chaque côté la lumière.
Le réfectoire : comme son nom l’indique, c’est ici que se réunissent les frères de la communauté, mais aussi tous les hôtes de passages. Après une courte bénédiction, le repas est convivial. On y parle beaucoup de philosophie, d’histoire de l’art, d’architecture et de voyages.
Et c’est tout naturellement ici que nous vous proposons de prendre part au repas du Seigneur. Ce repas auquel nous sommes tous invités et qui nous rappelle qu’en Jésus Dieu fait de nous un royaume de prêtres, que nous partageons tous ce même sacerdoce.

Maarten et Guillaume vont derrière la table.

C’est pour nous mystère et émerveillement de te nommer ainsi, Père.
En nous donnant le Christ, tu nous as tout donné.
Il a pris notre condition humaine
Et il est venu marcher sur nos routes.
Il vient tout illuminer en nous,
Sans nous juger, et purifiant tout.
En lui tout s’apaise et se vivifie;
En lui, tu nous manifestes ta tendresse,
Et c’est pour nous mystère et émerveillement.
Tu nous places en cette heure
Devant le mystère de sa mort au cœur du monde,
Et déjà tu nous donnes de contempler dans sa mort
La gloire de sa résurrection,
Et c’est pour nous mystère et émerveillement.
En Christ, tu nous as donné de découvrir à nos côtés
Des frères et des sœurs, assoiffés de toi.
C’est pourquoi, avec eux, nous voulons te chanter,
En unissant nos voix à celles de la multitude céleste,
A celles de ceux qui nous ont précédés dans la foi,
A celles de ceux qui, dispersés sur cette terre,
Et qui ont découvert en toi la source de toute vie et de tout amour.
En un commun émerveillement, nous t’adorons dans ton mystère
Et nous te chantons, Dieu trois fois saint :

(diapo suivante – chant)

‘Saint Saint Saint est le seigneur’ ARC 863
Freddy à l’orgue

(diapo suivante – Epitre aux corinthiens)
Anamnèse :

Rappelons-nous comment Jésus lui-même a institué ce repas :
Première Épître de Paul aux Corinthiens, chapitre 11, versets 23 à 26 :
Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

Tu es béni, Dieu de l’univers,
Toi qui nous donnes chaque jour
Le pain dont nous avons besoin,
Et qui nous donnes encore ce pain,
Fruit de la terre et du travail des hommes :
Nous te le présentons,
Il deviendra pour nous le pain de vie…………….
(Béni soit Dieu maintenant et toujours).

Tu es béni, Dieu de l’univers,
Toi qui nous donnes aussi ce vin,
Fruit de la vigne et du travail des hommes :
Nous te le présentons,
Il deviendra pour nous le vin du Royaume éternel….
(Béni soit Dieu maintenant et toujours).

(diapo suivante – chant)

Nous chantons :
‘Christ est venu’ ARC 871
Freddy à l’orgue

(diapo suivante – vue générale)

Seigneur Jésus tu es le Cep ; nous sommes les sarments. Sans le cep, les sarments se dessèchent ; mais sans les sarments, le cep ne peut fructifier.
Que par l’Esprit Saint, dans le partage du pain et du vin nous discernions ta présence pour être en communion avec toi, et que nous soyions, pour les autres, élans de ta vie. Viens Esprit Saint par qui nous recevons la vie, le mouvement et l’être.

Invitation :

Reconnaissez la voix de Celui qui vous appelle :
«  Voici je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un m’entend et m’ouvre la porte, je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi. » Venez car tout est prêt !

Tous autour de la table du temple (si pas trop nombreux):

Fraction-Elévation :

Le pain que nous rompons et partageons est communion au corps de notre Seigneur Jésus-Christ, qui a été donné pour nous.

La coupe de bénédiction, pour laquelle nous rendons grâce est communion au sang de notre Seigneur Jésus-Christ, le sang de la nouvelle alliance qui a été versé la multitude.

…………………communion… (Le pain de vie pour toi………..la coupe de bénédiction pour toi)

(diapo suivante – chant)

‘Chante Alléluia au Seigneur’ ARC 283
A cappella
Mariana et Marlene : première voix
Freddy et Maarten : deuxième voix

Action de grâces :

Alléluia ! Chante, ô mon âme, la louange du Seigneur !
Je veux louer le Seigneur tant que je vis,
Chanter mes hymnes pour mon Dieu tant que je dure.
Lui qui nous lie les uns aux autres dans son amour et dans un même service.

(diapo suivante- chant)

Nous chantons :
‘Chaîne d’amour’ JEM 734

Ayant partagé le pain et le vin et partageant en Jésus le même office, nous allons maintenant reprendre nos places pour partager des nouvelles de la vie commune.

(diapo suivante – chapitre)

9 – Chapitre / Annonces, Offrandes et Intercession

Juste à côté du réfectoire, une salle assez semblable, bien que plus petite. Comme une illustration du quatrième des cinq points de l’architecture moderne selon Le Corbusier : “libérer les murs”. Comme ce sont les énormes poteaux en béton qui soutiennent le bâtiment et non les murs et les façades, la distribution des espaces intérieurs est libre et peut évoluer avec le temps, les usages et les occupants.
Cette petite salle est celle du Chapitre. Lieu d’échange et de dialogue, c’est ici que les frères se retrouvent pour discuter de l’organisation de la communauté.
C’est donc ici, qu’à notre tour, nous partageons un temps communautaire.
Et je commence par remercier nos frères et soeurs musiciens et chanteurs Marlene, Mariana, Freddy, Mateus et Jean-Louis.
Puis avec les annonces …

A METTRE A JOUR

(diapo suivante – annonces)

Dernière annonce, qui fait partie des affaires de la communauté : les finances.
Notre président, frère Jacques, nous a fait savoir que l’année 2017 a été clôturée à l’équilibre. Quand au trésorier, frère Arnaud, il nous informe qu’à cette date nous sommes à … %?

Et cela nous amène à dire que c’est maintenant le moment de l’offrande.
(diapo suivante – vue de biais)

Musique
Hui Chuan au violon et Freddy à l’orgue

(diapo suivante – vue vers l’extérieur)

Prière d’intercession

Libérer les murs, c’est aussi ce qui a été accompli en Jésus-Christ, lui en qui les murs de séparation ont été supprimés. Et c’est tous ensemble, rassemblés dans cette pièce, que nous levons les yeux vers l’extérieur, vers l’au delà de ces murs, pour la prière d’intercession, pour la prière envers les autres.
Nous prions :

Musique de fond / Jean Louis au dulcimer

Seigneur Jésus, toi qui prends soin des petits, ceux qu’on méprise ou oublie; toi qui nourris les multitudes du pain de vie; toi qui te réjouis avec ceux qui se réjouissent, et pleures avec ceux qui pleurent,
Inspire-nous des relations justes avec nos frères et sœurs.

Seigneur Jésus, toi qui as choisi la vie de pauvreté au milieu de nous; toi qui as pour nourriture la volonté du Père; toi qui te réjouis à la vue des oiseaux et des fleurs, comme au contact des humains,
Sois notre paix et notre joie, et enseigne-nous à en être les témoins.

Seigneur Jésus toi qui aimes ceux qui ont un cœur d’enfant; toi qui as vécu la non-violence pour répondre à toute puissance du mal; toi qui as aimé ton père et les tiens jusqu’au bout, et au-delà de la mort,
Sois notre espérance et notre dignité; Donne-nous de considérer notre prochain comme étant au-dessus de nous-mêmes.

( Prière libre en fonction du temps )

Avec toi, et unis en toi, Seigneur Jésus, avec les mots que tu nous as donnés, nous adressons au Père notre prière, celle qui les contient toutes et qui fait de nous des ambassadeurs de ton amour : en chantant
(ARC 182 Rimsky Korsakov au dulcimer)
Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne
que ta volonté soit faite
sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés,
ne nous laisse pas entrer dans la tentation,
mais délivre-nous du mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent :
le règne la puissance et la gloire,
Aux siècles des siècles.
Amen.

(diapo suivante – oratoire)

Guillaume rejoint l’assemblée

10 – Oratoire / confession de foi :

Nous pénétrons à présent dans l’oratoire. C’est ici que nous mentionnons le cinquième des cinq points de l’architecture moderne selon Le Corbusier : “la lumière”.
Cet oratoire est un cube surmonté d’une pyramide. La porte est jaune. Les murs sont blancs. Il n’y a pas de fenêtre.
Et la lumière est là. Une fente verticale rouge sur la gauche. Une fente verticale jaune sur la droite. Et au plafond une fente horizontale qui éclaire un Christ en croix. C’est une pièce intimiste. C’est une pièce collective. La foi individuelle se confond avec la foi collective.
Le Seigneur est là. Par la foi seule, la foi en sa Parole : je suis avec vous jusqu’à la fin du monde. La foi en sa parole : là où 2 ou 3 sont réunis, je suis au milieu d’eux.

(diapo suivante – symbole des apôtres)
Nous vous invitons à vous lever pour confesser ensemble :

Maarten rejoint l’assemblée

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. Je crois en Jésus-Christ son fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit et qui est né de la vierge Marie; il a souffert sous Ponce Pilate, il a été crucifié, il est mort, il a été enseveli, il est descendu aux enfers; le troisième jour, il est ressuscité des morts; il est monté au ciel; il siège à la droite de Dieu, le Père tout-puissant; il viendra de là pour juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit-Saint; je crois la sainte Église universelle, la communion des saints, la rémission des péchés, la résurrection de la chair et la vie éternelle. Amen

(diapo suivante – chant)
Chantons ensemble :
‘Viens esprit de sainteté, viens esprit de lumière’ ARC 503 : 3 + 5 + 6

(diapo suivante – eglise)

11 – Eglise / Envoi et bénédiction :
Maarten et Guillaume rejoignent le pupitre : inviter à s’asseoir

L’église est un volume à part. Un grand vide la sépare du reste du couvent. C’est une boite de béton, un volume brutal, hermétique, à l’allure d’un bunker.

Mais allons au delà des apparences. C’est la seule pièce qui n’est pas sur pilotis: elle est ancrée au sol, à la Terre. Paradoxalement, le lieu consacré entièrement au spirituel n’est pas entre ciel et terre mais ancré au sol. Vous remarquerez que le toit est très haut : posée au sol, l’église est légèrement plus haute que le reste du couvent. Elle englobe le couvent pourrait-on dire.

(diapo suivante – image de biais)

A l’intérieur, le volume est majestueux. Il correspond au volume de toutes les cellules du couvent additionnées. L’église réunit ainsi toute la communauté, au propre comme au figuré. Elle englobe ainsi le couvent et la communauté, comme la vie spirituelle doit à terme englober toute notre vie.

Quand on y parle, l’écho est de 8 secondes. Les chants des frères au moment des laudes (à 8h00) et des vêpres (à 19h00) n’en sont que plus beaux.

Des fentes verticales, horizontales, ou zénithales, apportent de la lumière durant toutes les heures de la journée. Certains éléments sont colorés et animent l’espace. Toujours les mêmes couleurs : du jaune, du rouge et du vert.

D’un côté de l’église, des bancs et un petit orgue, où se rassemblent les frères et les fidèles lors de la messe dominicale pour partager la parole. De l’autre côté, l’autel, où toute l’assemblée se réunit en cercle pour partager l’eucharistie.

(diapo suivante – messe)

Je vous invite à vous lever pour recevoir les paroles d’envoi et de bénédiction.

La Parole de Dieu nous a invités au repos intérieur, avant de repartir dans le monde.
Le pain de la Cène nous rappelle celui que Jésus a multiplié pour rassasier les corps et les cœurs qui avaient faim. Nous percevons, autour de nous, ces besoins, et Jésus nous dit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ». Pour qu’il en soit ainsi, recevons maintenant la bénédiction de Dieu afin d’en transmettre quelques miettes autour de nous. Que les hommes Seigneur, connaissent ton chemin et qu’ils découvrent que tu leur es favorable !

Que le Seigneur nous multiplie ses bienfaits.
Qu’il renouvelle en nous la foi, l’espérance et l’amour
Et qu’il nous accorde la paix qui demeure. Amen !

(diapo suivante – chant)

Nous chantons dans la joie et l’allégresse :

‘Grand Dieu nous te bénissons’ ARC 243 : 3 + 4
Freddy à l’orgue
Guillaume et Maarten vont aux portes du temple
Une personne avance les dernières diapos

(diapo suivante – bonne semaine)
Musique
Freddy à l’orgue

(diapo suivante – bonne semaine bis)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *